Historique LNQ et le futur du Ninja Warrior au Québec !

La Ligue Ninja Québec (LNQ) a vu le jour au printemps 2019. À la suite d’une première saison officielle de compétition Ninja Warrior (NW) au Québec, Eric La Violette, un passionné de ce sport et de la course à obstacles, a décidé de créer une ligue afin de mieux encadrer le Ninja Warrior en pleine évolution. Il décida donc de rédiger un premier document avec des politiques et des règlements, basés sur les expériences des ligues de nos voisins américains, puis il approcha Patrick St-Laurent afin de lui présenter son projet. Devant la pertinence de l’existence de cette ligue, ce dernier ne fût pas difficile à convaincre et c’est ainsi qu’Éric et Patrick décidèrent de lancer officiellement la LNQ.

Durant la saison 2018-2019, des contacts furent établis par Éric et Patrick avec la UNAA (Ultimate Ninja Athletes Association), une des 2 grandes ligues américaines. Pourquoi la UNAA?  Parce que cette ligue offre des règlements qui permettent aux athlètes de mieux progresser que d’autres ligues, surtout au niveau du nombre d’erreurs permises (FAIL). Lors d’une course et d’une chute, il est donc possible de continuer partiellement la course, selon des règles précises (voir détails dans la section règles de la Ligue), et de prendre de l’expérience plutôt que d’arrêter sa course dès la première erreur. C’est pour ces raisons que la UNAA a été choisie comme le circuit auquel la LNQ voulait s’associer.

Une première expérience aux championnats du monde UNAA

Par ailleurs, nous ne pouvons passer sous silence qu’en juillet 2019, le Québec, dès sa première saison avec la UNAA, a envoyé pour la première fois de l’histoire une délégation aux championnats du monde de la UNAA. Le Québec y a démontré son talent et son expertise en s’impliquant même au niveau de l’organisation. Suite à des performances exceptionnelles, 2 Québécois ont terminés dans le top 5 mondial au niveau amateur et vont désormais compétitionner au niveau pro pour la saison prochaine dans la catégorie 16-39 ans : Catherine Malette (2e au monde amateur) et Gabriel Nicol (4e au monde amateur).

Des athlètes de tous âges ont vécu une expérience inoubliable en se mesurant aux meilleurs de leur catégorie dans les installations créées spécialement pour cette finale mondiale au prestigieux casino de à Prior Lake au Minnesota. Ils ont même côtoyé plusieurs vedettes de l’émission qui étaient présents pour participer à la compétition.

La UNAA, CNL et les Olympiques !

La saison 2019-2020 sera la première saison officielle de la LNQ et offrira aussi plusieurs événements qui seront associés à la UNAA.

Suite à de derniers développements au niveau canadien (septembre 2019), la UNAA est désormais associée à la CNL (Canadian Ninja League) afin que celle-ci prenne en charge le circuit dans ce beau grand pays. Plusieurs étapes sont à prévoir, mais la LNQ prévoit déjà suivre cette direction l’an prochain et faire partie directement du circuit CNL pour la saison 2020-2021. Entre-temps, le circuit québécois possède encore cette saison (mais peut-être pour la dernière fois), son épreuve qualificative (Regional UNAA) pour les championnats mondiaux, au mois de mai 2020. Cet événement qui aura lieu au Motion Parc Évolutif de Granby permettra au top 3 athlètes de chaque catégorie de se qualifier pour le championnat du monde UNAA (endroit et date à confirmer).

Sinon, il est à mentionné qu’en 2018, la UNAA s’est associée avec la Fédération Internationale de Sports d’Obstacles (World OCR) et depuis les choses ont grandement avancées. Les démarchent avec CIO (comité international olympique) sont en route et les progrès sont importants. Si tout se poursuit selon les plans, le NW devrait faire son apparition en démonstration aux Jeux de 2024 ! Plusieurs pays ont déjà en 2019 joint la UNAA et l’on peut déjà voir de grands changements au sein de la UNAA. La saison 2019-2020 en sera une de transition avec plusieurs nouveaux règlements dans le but de s’aligner avec les demandes du CIO et il y en aura sûrement encore beaucoup.

Le NW est en pleine expansion et nous n’avons encore rien vue !

American Ninja Warrior (ANW) et la discipline du Ninja Warrior (NW).

La plupart des gens connaissent la discipline du NW à travers la série télévisée américaine qui a été traduite récemment.  Toutefois, le sport a vu le jour au Japon il y a plusieurs années et s’appelait Sasuke (l’émission existe encore à ce jour). C’est par la suite, il y a déjà 11 ans que le sport a connu la croissance de sa popularité à travers la série American Ninja Warrior et le sport a explosé aux USA avec la création de centres NW partout aux USA et dans le monde. Des compétitions ont vues le jour partout à travers les USA et plusieurs ligues furent créées tel que la UNAA et la NNL (National Ninja League).

Il faut comprendre que ANW et les différentes ligues n’ont aucun lien autre que la discipline. ANW est un show télé basé sur le spectacle et accessible qu’a un très faible pourcentage de gens, qui sont sélectionnés pour leur parcours sportif et expérience de vie personnelle. D’un autre côté, les ligues sont accessibles à tout le monde et on peut y retrouver des athlètes de très haut niveau, mais qui ne sont pas nécessairement dans l’émission télévisée. L’émission Ninja Warrior possède différentes éditions dans différents pays, comme les États-Unis, la France, l’Australie, etc…qui sait, peut-être que un jour nous aurons notre émission pour le Canada !!!

Objectif et vision de la LNQ

L’objectif principal de la LNQ est de faire progresser le NW au Québec!  Pour y arriver, nous avons prévu des actions sous différents volets :

  • Recruter des gyms Ninja afin de créer un circuit de compétition fonctionnant sous des règles uniformes, un système de pointage et un système de classement.
  • Mettre en place des plateformes de communications pour mieux promouvoir le sport, les événements et permettre à un maximum d’athlètes d’être informés.
  • Créer une belle communauté d’athlètes Ninja Warrior québécoise!!!
  • Aligner la ligue avec des règlements d’une ligue mondiale majeure, afin d’offrir les meilleures opportunités aux athlètes Québécois, et de pouvoir progresser vers les niveaux nationaux et mondiaux.